Show simple item record

dc.contributor.authorGarcia, Sandrine
HAL ID: 7173
dc.date.accessioned2012-12-19T11:10:09Z
dc.date.available2012-12-19T11:10:09Z
dc.date.issued2004-02
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.fr/handle/123456789/10745
dc.description.abstractfrLe système éducatif et plus particulièrement l’enseignement supérieur, est actuellement l’objet de transformations profondes qui tendent à promouvoir le marché comme forme d’organisation institutionnelle des relations pédagogiques. Ce sont non seulement des espaces marchands qui se constituent à l’intérieur de l’université (à travers de nouveaux « services » comme la formation à distance ou la validation des acquis de l’expérience), mais surtout le modèle du marché qui s’institue, y compris dans les formations pédagogiques « classiques », qui relèvent encore très largement, au moins en apparence, du service public. Ce modèle, n’étant souvent perçu que dans ses implications marchandes, est fondé sur ce que Bourdieu avait appelé une « anthropologie imaginaire » qui présuppose la rationalité de l’acteur, ses dispositions calculatrices et maximisatrices de profits et du coup son entière responsabilité dans sa condition sociale, à condition toutefois qu’on ne vienne limiter « artificiellement »sa liberté. Il suppose que l’individu et ses besoins singuliers soient la référence autour de laquelle s’organise l’offre de biens et de services, ce qui appelle l’extension des produits, qui, pour autant qu’ils correspondent à une demande « pérenne » sont justifiés dans leur existence. (…) Notre contribution consistera, dans un premier temps, à montrer l’institution du modèle du marché que nous venons d’affirmer, à travers les changements à l’œuvre dans les réformes en cours et les textes qui les inspirent et à partir de la description d’espaces marchands qui se constituent dans l’enseignement supérieur. Cette description reposera sur un travail empirique déjà effectué sur le marché de la formation à distance, auquel s’ajouteront des données nouvelles sur le marché de la validation des acquis de l’expérience ainsi que les textes officiels qui visent à redéfinir l’enseignement supérieur dans une logique de l’ajustement de l’offre de formation à la demande. Dans un second temps, il s’agit de montrer, en étudiant des situations concrètes de mise en œuvre de ces réformes, comment elles permettent une rationalisation économique de l’activité universitaire et comment celle-ci est utilisée en fonction du contexte local.en
dc.language.isofren
dc.subjectÉconomie de marchéen
dc.subjectMarchandisationen
dc.subjectEnseignement Supérieuren
dc.subject.ddc306.3en
dc.subject.classificationjelI23en
dc.titleL’institution du modèle du marché dans l’enseignement supérieuren
dc.typeCommunication / Conférence
dc.relation.ispartofseriestitleRTF 12 : "Economicisation du monde"en
dc.subject.ddclabelSociologie économiqueen
dc.relation.conftitleIer Congrès de l'Association française de Sociologieen
dc.relation.confdate2004-02
dc.relation.confcityVilletaneuseen
dc.relation.confcountryFranceen
dc.relation.forthcomingnonen


Files in this item

FilesSizeFormatView

There are no files associated with this item.

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record