Show simple item record

dc.contributor.authorGalland, Jean-Pierre
HAL ID: 10404
dc.contributor.authorGilbert, Claude
dc.contributor.authorHenry, Emmanuel
HAL ID: 13076
ORCID: 0000-0002-9262-4421
dc.contributor.authorLinhardt, Dominique
HAL ID: 175249
ORCID: 0000-0003-2528-8592
dc.date.accessioned2013-10-29T13:21:15Z
dc.date.available2013-10-29T13:21:15Z
dc.date.issued2006
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.fr/handle/123456789/11938
dc.description.abstractfrLa notion de sécurité routière s'impose aujourd'hui comme allant de soi. Elle apparaît comme une des politiques qui, dans le champ général de la prévention des risques, vise à réduire les effets négatifs associés aux déplacements sur route et, plus particulièrement, ceux associés à la pratique automobile. L'existence d'une politique publique et d'un engagement de l'État est attestée de plusieurs manières : par les campagnes de prévention, telles qu'elles sont diversement médiatisées ; par les interventions de responsables politiques et administratifs dans l'espace public ; par les diverses actions visant à prévenir les risques et, surtout, réprimer ce qui peut les aggraver ; par les multiples mesures législatives et réglementaires prises au cours des dernières décennies, et par l'existence d'institutions dédiées (Délégation, Observatoire, Conseil, etc.).Cette politique, confortée par certaines recherches et expertises, trouve par ailleurs un écho et est parfois relayée par un ensemble d'acteurs - les mouvements associatifs, les élus locaux, les constructeurs automobiles et les assureurs, les syndicats et les organisations professionnelles - ainsi que par une partie des médias sensibilisés par les drames de la sécurité routière, surtout lorsque ceux-ci ont un caractère exceptionnel.L'existence de cette politique apparaît d'autant plus évidente que des mesures concrètes sont associées à des résultats incontestables, comme la diminution ininterrompue du nombre de tués sur les routes depuis le début des années soixante-dix. Cette diminution, particulièrement rapide au cours de ces dernières années est attribuée, pour l'essentiel, à un fort engagement de l'État à ses plus hauts niveaux de responsabilité, ainsi qu'à une mise en œuvre rigoureuse des politiques, notamment en termes de répression.Au vu de ce constat, on peut douter de l'intérêt d'une interrogation et même de celui d'un travail de recherche supplémentaire à propos d'une politique qu'il suffirait en fait d'appliquer, avec toute la rigueur possible, pour aboutir à des résultats tangibles. Les réflexions conduites dans le cadre du GO3 du PREDIT aboutissent à des conclusions différentes.
dc.language.isofren
dc.subjectPrévention
dc.subjectSécurité routière
dc.subjectPolitique publique
dc.subject.ddc323en
dc.titleLa sécurité routière : une vision restrictive, un système sans pilote ?
dc.typeChapitre d'ouvrage
dc.identifier.citationpages15-30
dc.relation.ispartoftitleRecherche et sécurité routière : pour une action publique renouvelée
dc.relation.ispartofeditorProgramme de recherche et de développement dans les transports terrestres (2002-2007)
dc.relation.ispartofpublnameMSH-Alpes
dc.relation.ispartofdate2006
dc.subject.ddclabelRelations Etats / citoyenen
dc.relation.ispartofisbn2-914242-25-5
dc.relation.forthcomingnonen
dc.description.ssrncandidatenon
dc.description.halcandidateoui
dc.description.readershiprecherche
dc.description.audienceNational
dc.date.updated2017-01-23T15:31:27Z


Files in this item

FilesSizeFormatView

There are no files associated with this item.

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record