Show simple item record

dc.contributor.authorGeoffroy, Christine
dc.date.accessioned2009-09-14T12:39:01Z
dc.date.available2009-09-14T12:39:01Z
dc.date.issued2006
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.fr/handle/123456789/1590
dc.description.abstractfrA observer de près les phénomènes d’interactions linguistique et comportementale entre membres d’équipes de travail internationales, on s’aperçoit très vite que la maîtrise de la langue de l’autre, ou d’une langue commune, ne suffit pas à garantir le succès des relations et de la coopération de travail entre les hommes. La plupart d’entre nous parlons anglais, mais de quelle langue s’agit-il ? Que faisons-nous transparaître de nos différences nationales ou personnelles dans l’usage de cet anglais même excellemment maîtrisé ? Quelles en sont les conséquences sur la qualité de la relation avec nos interlocuteurs/trices ? Le partenariat de travail entre Anglais/es et Français/es sera utilisé ici à titre d’illustration de la nécessité de prendre en compte le paramètre de communication interculturelle dans l’apprentissage de la relation à l’autre.en
dc.language.isofren
dc.subjectcommunication interculturelleen
dc.subject.ddc410en
dc.titleLe conflit-compromis dans la relation franco-anglaiseen
dc.typeArticle accepté pour publication ou publié
dc.relation.isversionofjnlnameAprès-midi de LAIRDIL
dc.relation.isversionofjnlissue13en
dc.relation.isversionofjnldate2006
dc.description.sponsorshipprivateouien
dc.relation.isversionofjnlpublisherUniversité Toulouse IIIen
dc.subject.ddclabelLinguistiqueen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record