Show simple item record

Essais sur les liaisons spatiales et temporelles entre et au sein des systèmes d’échange de quotas d’émission

dc.contributor.advisorPerthuis, Christian de
hal.structure.identifier
dc.contributor.authorQuemin, Simon*
dc.date.accessioned2018-10-18T14:25:51Z
dc.date.available2018-10-18T14:25:51Z
dc.date.issued2017-10-12
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.fr/handle/123456789/18152
dc.description.abstractfrLes systèmes d’échange de quotas d’émission (SEQEs) sont un instrument de régulation environnementale important et ont un rôle clef à jouer dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre pour l’atténuation du changement climatique. Cette thèse a une double orientation : les liaisons spatiales entre SEQEs d'une part et les échanges inter-temporels au sein d’un SEQE d'autre part.Les liaisons entre SEQEs peuvent aider à établir un futur cadre de politique climatique mondiale coût-efficient. Cependant, ces liaisons sont difficiles à mettre en place et à ce jour, peu nombreuses. Dans un premier temps, à l’aide d’un modèle simple et unifié et en se basant sur des expériences réelles de SEQEs, nous comparons différentes restrictions à l’échange comme éléments facilitants une transition vers le libre échange de quotas. Dans un deuxième temps, nous construisons un modèle qui décrit et caractérise analytiquement les effets et gains associés à des liaisons multilatérales sous incertitude. Ensuite, le modèle est calibré sur émissions historiques de différentes juridictions pour illustrer les déterminants des préférences de liaison. Les SEQEs sont sujets à de l’incertitude réglementaire, ce qui peut affaiblir leurs efficience coût dynamique et signal prix de long terme. La prévalence d’une telle incertitude peut être assimilée à une situation d’ambiguïté. Nous analysons alors les décisions inter-temporelles d’entités couvertes par un SEQE et averses à l’ambiguïté puis caractérisons les distorsions induites sur le fonctionnement du système. Nous discutons enfin de l’éclairage apportés par ces résultats en rapport aux observations faites dans les SEQEs existants.fr
dc.language.isoen
dc.subjectEchange de quotas d’émissionfr
dc.subjectPolitique climatiquefr
dc.subjectLiaisons inter systèmesfr
dc.subjectEchange intertemporel de quotasfr
dc.subjectIncertitude (règlementaire)fr
dc.subjectEmissions tradingen
dc.subjectClimate policyen
dc.subjectIntersystem linkageen
dc.subjectIntertemporal tradingen
dc.subject(Regulatory) Uncertaintyen
dc.subject.ddc333.7
dc.subject.classificationjelQ5
dc.subject.classificationjelQ54
dc.subject.classificationjelQ56
dc.titleEssays on Spatial and Temporal Interconnections between and within Emissions Trading Systemsen
dc.titleEssais sur les liaisons spatiales et temporelles entre et au sein des systèmes d’échange de quotas d’émissionfr
dc.typeThèse
dc.contributor.editoruniversityUniversité Paris Dauphine
dc.description.abstractenEmissions Trading Systems (ETSs) are an important instsrument in regulating pollution and have a key role to play in reducing greenhouse gas emissions to mitigate climate change. This dissertation has a twin focus: spatial linkages between ETSs at a point in time and intertemporal trading within an ETS.Linkages between ETSs are crucial for cost-effectiveness of the future climate policy architecture. Complete linkages, however, are difficult to agree and to date, few and far between. Here, our contribution is twofold. First, using a simple and unified model and drawing on experiences with real-world ETSs, we compare alternative trade restrictions on bilateral linkages in facilitating the transition to an unrestricted link. Second, we provide a general model to describe and analytically characterize the effects and gains from multilateral linkages under uncertainty. The model is then calibrated to historical emissions of real-world jurisdictions to illustrate the determinants of linkage preferences.ETSs are subject to regulatory uncertainty, which can disrupt dynamic cost-effectiveness and undermine their long-term price signal. The prevalence of regulatory uncertainty can be assimilated to a situation of ambiguity. Here, our contribution is to analyze regulated entities’ intertemporal decisions under ambiguity aversion, characterize the induced distortions in market functioning, and discuss how these can help explain observations from existing ETSs.en
dc.identifier.theseid2017PSLED070
dc.subject.ddclabelEconomie de la terre et des ressources naturellesfr
hal.author.functionaut


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record