Entre réalité industrielle, contrainte environnementale et attente des consommateurs et des pouvoirs publics, l’industrie électrique européenne accélère actuellement la mutation entamée il y a 15 ans sur une trajectoire dont on peut identifier quelques contours mais pas encore l’issue finale. La Chaire EEM est fondée sur la conviction que cette mutation doit continuer mais à un rythme soutenable qui reflète les besoins et les inerties inhérentes d’un secteur qui est à la fois hautement capitalistique et au cœur du fonctionnement économique et social des pays européens. Le fait que des objectifs politiques ambitieux mettent en question le fonctionnement du système électrique au niveau de la production autant qu’au niveau de la consommation demande ultérieurement recul et réflexion. La Chaire EEM cherchera à contribuer à la compréhension des changements en cours et à venir avec une recherche académique rigoureuse focalisée sur les enjeux principaux du secteur électrique.