Show simple item record

hal.structure.identifierCentre de recherche Droit Dauphine [Cr2D]
dc.contributor.authorNasom Tissandier, Hélène
dc.date.accessioned2023-02-16T13:55:01Z
dc.date.available2023-02-16T13:55:01Z
dc.date.issued2020
dc.identifier.issn1279-8282
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.psl.eu/handle/123456789/24137
dc.description.abstractfrL'article L. 1225-4-1 du Code du travail, qui ne met pas en œuvre l'article 10 de la Directive 92/85 du 19 octobre 1992 concernant la mise en œuvre de mesures visant à promouvoir l'amélioration de la sécurité et de la santé des travailleuses enceintes, accouchées ou allaitantes au travail, interdit à l'employeur de rompre le contrat de travail d'un salarié pendant les quatre semaines suivant la naissance de l'enfant, sauf s'il justifie d'une faute grave ou de son impossibilité de maintenir le contrat pour un motif étranger à l'arrivée de l'enfant.en
dc.language.isofren
dc.subject.ddc344en
dc.titleLicenciement après la naissance d'un enfant : l'homme n'est pas une femme comme les autresen
dc.typeArticle accepté pour publication ou publié
dc.relation.isversionofjnlnameJurisprudence sociale Lamy
dc.relation.isversionofjnlissue509-510en
dc.relation.isversionofjnldate2020
dc.relation.isversionofjnlpages20-25en
dc.relation.isversionofjnlpublisherLamyen
dc.subject.ddclabelDroit socialen
dc.relation.forthcomingnonen
dc.description.ssrncandidatenon
dc.description.halcandidateouien
dc.description.readershiprechercheen
dc.description.audienceNationalen
dc.relation.Isversionofjnlpeerreviewedouien
dc.date.updated2023-02-15T18:26:18Z
hal.identifierhal-03992587
hal.version1
hal.date.transferred2023-02-16T13:55:05Z
hal.author.functionaut


Files in this item

FilesSizeFormatView

There are no files associated with this item.

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record