Show simple item record

dc.contributor.authorFillol, Charlotte
dc.date.accessioned2010-01-29T15:15:41Z
dc.date.available2010-01-29T15:15:41Z
dc.date.issued2004
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.fr/handle/123456789/3195
dc.description.abstractfrLa théorie des systèmes, telle que présentée par ses différents auteurs, a pour finalité d’être une science générale dont les fondements seraient valables pour toutes les disciplines. La démarche adoptée dans cet article, étudier le domaine de l’apprentissage par une approche systémique, s’insère ainsi dans la logique même de la théorie. Cette dernière est caractérisée par quelques concepts principaux : certains sont implicitement utilisés dans le champ de l’apprentissage et d’autres sont pertinents pour en comprendre les processus. L’intérêt de notre article est de mettre en œuvre une perspective à la fois complémentaire et intégrée de l’apprentissage. La complémentarité est basée sur le lien entre l’apprentissage individuel et l’apprentissage organisationnel largement présenté dans la littérature, tandis que la perspective intégrée découle d’une double caractéristique de notre analyse. D’une part, la vision systémique considère l’organisation dans sa totalité, replace l’individu dans son contexte, situe l’apprentissage individuel dans l’organisation et prend en considération les multiples interactions existantes : interaction avec son environnement, interrelations entres les individus. D’autre part, l’étude est menée aux niveaux individuel et organisationnel, qui se sont révélés isomorphes. En effet, l’entrée d’information dans l’organisation, par interaction avec son environnement, induit une réaction du système qui intègre cette donnée puis la transforme en apprentissage individuel ou organisationnel, selon le niveau étudié. Cette réaction est catalysée par l’émergence ou la micro-émergence: la capacité à apprendre. L’apprentissage personnel nourrit l’apprentissage organisationnel; qui lui-même, par rétroaction, nourrit l’apprentissage des individus. Ceci constitue bien une lecture systémique de l’apprentissage tel que vu par Argyris et Schön, « l’apprentissage individuel fonde l’apprentissage organisationnel qui à son tour nourrit l’apprentissage individuel ».en
dc.language.isofren
dc.subjectapproche systémiqueen
dc.subjectApprentissage organisationnelen
dc.subjectapprentissage individuelen
dc.subject.ddc658.4en
dc.subject.classificationjelL26en
dc.subject.classificationjelL2en
dc.titleApprentissage et systémique : une perspective intégréeen
dc.typeCommunication / Conférence
dc.identifier.citationpages23en
dc.description.sponsorshipprivateouien
dc.subject.ddclabelDirection d'entrepriseen
dc.relation.conftitleXIIIème conférence de l'Association Internationale de Management Stratégique (AIMS)en
dc.relation.confdate2004-06
dc.relation.confcityLe Havreen
dc.relation.confcountryFranceen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record