Show simple item record

dc.contributor.authorGarreau, Lionel
HAL ID: 5743
dc.contributor.authorAdrot, Anouck
dc.date.accessioned2010-09-17T08:28:55Z
dc.date.available2010-09-17T08:28:55Z
dc.date.issued2009
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.fr/handle/123456789/4800
dc.description.abstractfrL’improvisation suscite un intérêt croissant dans la littérature managériale. Cependant, le cas particulier de l’improvisation organisationnelle a été relativement peu étudié jusqu’ici. Au- delà d’une simple transposition des caractéristiques individuelles au niveau collectif, il manque une opérationnalisation claire du concept qui permette de caractériser l’improvisation et d’en découvrir les mécanismes. Une meilleure compréhension de l’improvisation organisationnelle modifierait les représentations, encore négatives, que se font les praticiens de l’improvisation. Toutefois, dans le domaine hospitalier, caractérisé par une forte institutionnalisation des pratiques, l’improvisation est principalement reconnue comme indispensable en situation critique. Il est donc nécessaire de mieux étudier l’improvisation, car celle-ci s’avère être une ressource cruciale à la résolution de problèmes complexes en situation de pression émotionnelle et temporelle forte. L’objectif de cette étude, en cours de réalisation, est de proposer une compréhension de l’improvisation organisationnelle au travers des interactions interindividuelles. En suivant les principes de la théorie enracinée, nous menons une analyse rétrospective de la réponse à la canicule de 2003 par trois structures hospitalières d’Ile-de-France. Les premières analyses de notre étude mettent en évidence trois types d’interactions : des interactions discursives, sources de développement de nouvelles pratiques, des interactions de traduction qui génèrent un référentiel commun de pratiques, et des interactions basées sur l’expertise qui légitiment certaines pratiques. La mise en évidence de telles interactions nous semble cruciale pour une meilleure compréhension de l’improvisation. Aussi, les éléments émergents de nos premières analyses semblent très proches des éléments théoriques du cadre des capacités dynamiques. Cela nous conduit ainsi à discuter la pertinence de l’approche des capacités dynamiques comme cadre d’analyse des interactions composant l’improvisation organisationnelle en situation de crise.en
dc.language.isofren
dc.subjectsecteur hospitalieren
dc.subjectimprovisation organisationnelleen
dc.subjectinteractionen
dc.subjectcriseen
dc.subject.ddc658.4en
dc.subject.classificationjelD81en
dc.subject.classificationjelI18en
dc.subject.classificationjelM1en
dc.titleApprocher la réalité de l’improvisation organisationnelle en temps de crise : l’analyse des interactions durant la réponse à la canicule française de 2003en
dc.typeCommunication / Conférence
dc.identifier.citationpages27en
dc.description.sponsorshipprivateouien
dc.subject.ddclabelDirection d'entrepriseen
dc.relation.conftitleAIMSen
dc.relation.confdate2009-06
dc.relation.confcityGrenobleen
dc.relation.confcountryFranceen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record