Show simple item record

dc.contributor.authorArestoff, Florence
dc.date.accessioned2010-10-14T07:30:50Z
dc.date.available2010-10-14T07:30:50Z
dc.date.issued2000
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.fr/handle/123456789/4925
dc.description.abstractfrPour comparer les effets de l’éducation publique et de l’éducation privée, l’importante étape de l’insertion professionnelle doit être analysée. En effet, le premier emploi exercé est sensé offrir à l’individu l’expérience professionnelle minimale qui, combinée à la formation initiale reçue, lui permettra d’occuper efficacement un poste dans le système productif. Dans le cas de Madagascar, nous montrons alors à l’aide d’un modèle de durée qu’en raison de la crise économique, les élèves issus de l’enseignement public sont désormais condamnés à rester au chômage plus longtemps que les autres avant d’obtenir leur premier emploi. Une fois entrés sur le marché du travail, il apparaît qu’à même niveau d’études, les anciens élèves du public perçoivent un revenu significativement plus faible que celui de leurs homologues du privé. Ce dernier résultat ne semble toutefois pas vérifié dans le secteur informel où le type d’éducation ne constitue pas une variable déterminante du revenu.en
dc.language.isofren
dc.subjectsystème éducatifen
dc.subjectinsertion professionnelleen
dc.subject.ddc334en
dc.subject.classificationjelJ23en
dc.subject.classificationjelI21en
dc.titleEffets comparés de l’éducation publique et privée sur le processus d’insertion professionnelle, à Madagascaren
dc.typeDocument de travail / Working paper
dc.description.abstractenComparing the returns of public and private education supposes to deal with the integration in the labour market because the first job gives a minimal experience. Combined with the educational attainment, it will ensure a real efficiency of the participation to the productive system. In the Madagascar case, we use a duration model to show that the former pupils from public schools are now condemned to stay unemployed relatively longer because of the economic crisis. Once they get their first job, they will earn a relatively lower wage, for equal competencies. Nevertheless, this last result isn’t checked in the informal sector where neither public nor private education explains wages significaly.en
dc.publisher.nameIRDen
dc.publisher.cityParisen
dc.identifier.citationpages64en
dc.relation.ispartofseriestitleDIAL Document de travailen
dc.relation.ispartofseriesnumberDT/2000/10en
dc.description.sponsorshipprivateouien
dc.subject.ddclabelEconomie socialeen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record