Show simple item record

dc.contributor.authorPerrot, Serge
dc.contributor.authorGarreau, Lionel
HAL ID: 5743
dc.date.accessioned2011-11-17T08:47:28Z
dc.date.available2011-11-17T08:47:28Z
dc.date.issued2011
dc.identifier.urihttps://basepub.dauphine.fr/handle/123456789/7537
dc.description.abstractfrDe nombreuses recherches ont cherché à comprendre la dynamique de la socialisation ainsi qu'à en décrire les mécanismes. Toutefois, la construction de sens n'a été appréhendée que comme l'un des aspects de la socialisation, le plus souvent limité aux surprises et contrastes perçus lors des premiers instants d'une transition professionnelle (Louis, 1980). Dans cette recherche, nous avançons que le sensemaking (Weick, 1979, 1995) constitue un cadre théorique clé pour mieux comprendre les processus clés de socialisation que sont l'apprentissage et l'intériorisation (e.g. Perrot, 2009), c'est-à-dire la façon dont l'acteur, à travers ses activités professionnelles, apprend et intériorise des éléments liés aux trois domaines clés de la socialisation organisationnelle (travail, groupe de travail, organisation). Le processus de sensemaking étant continu, il est à la fois l'input et l'output de l'apprentissage et de l'intériorisation liés à la socialisation. Autrement dit, un individu doit tenter d'interpréter les situations (Journé et Raulet-Croset, 2008) pour se socialiser. Au travers de cette interprétation, il va apprendre et / ou intérioriser des éléments qui entreront à leur tour dans le processus de sensemaking lors de situations futures. La relation intime entre émotions et cognition tend à recevoir de plus en plus d'écho, tant en neurobiologie (Edelman, 1992), qu'en sciences de gestion, avec par exemple la mise en évidence du rôle des émotions dans les processus d'apprentissage (Damasio, 1999, 2000). Il est donc logique de postuler l'existence d'un lien entre émotions, socialisation organisationnelle, et construction de sens. En distinguant les deux caractéristiques principales des émotions qui sont le degré d'activation et la valence, nous formulons des propositions de recherche qui associent le degré d'activation à l'apprentissage, et la valence à l'intériorisation.en
dc.language.isofren
dc.subjectSensemakingen
dc.subjectSocialisation organisationnelleen
dc.subjectComportement organisationnelen
dc.subjectÉmotions
dc.subject.ddc658.3en
dc.subject.classificationjelM12en
dc.titleLe rôle des émotions dans la socialisation organisationnelle: une approche par le sensemakingen
dc.typeCommunication / Conférence
dc.contributor.editoruniversityotherUniversité Paris-Sud;France
dc.identifier.citationpages22
dc.description.sponsorshipprivateouien
dc.subject.ddclabelRessources humainesen
dc.relation.conftitleXXIIème Congrès de l'AGRH à Marrakech :vers un management des ressources humaines durable et bienveillant ?en
dc.relation.confdate2011-10
dc.relation.confcityMarrakechen
dc.relation.confcountryMarocen


Files in this item

Thumbnail

This item appears in the following Collection(s)

Show simple item record